Quand payer l’Urssaf Auto-entrepreneur ?

Si vous avez des questions sur votre déclaration 2021 après avoir lu cet article, vous pouvez rejoindre notre groupe d’entraide sur Facebook.

auto-entrepreneur Être est une aventure passionnante. Vous serez enfin en mesure d’exprimer votre talent et de posséder votre propre entreprise. Mais lorsqu’il s’agit d’obligations légales liées à ce statut, cela devient compliqué. Entre la déclaration de l’USSAF, les taxes, les taux d’activité applicables et les exonérations, il y a assez de temps pour faire un tour.

Lire également : Qui cotise à la MSA ?

Cependant, tout n’est pas si difficile, il est nécessaire de vous documenter ou de vous accompagner. Dans cet article, nous expliquons comment retourner votre ursaf et comment fonctionne l’impôt sur le revenu.

Simulateur de sécurité sociale

Déclarations des autocontractants Urssaf

L’autoentrepreneur est tenu de verser ses cotisations à Urssaf chaque mois ou chaque trimestre, selon votre choix lors de la déclaration votre activité micro-entrepreneuriale. La déclaration de vente et le paiement des cotisations et des contributions sociales des opérateurs automobiles ne seront accessibles que sur le site Web www.autoentrepreneur.urssaf.fr. Toutefois, pour des raisons particulières, vous pouvez toujours soumettre vos rapports URSSAF sur un formulaire papier .

A découvrir également : Pourquoi créer une société plutôt qu'une entreprise individuelle ?

Déclaration papier de l’USSAF

S’il s’agit de votre premier retour ou si vous n’êtes pas familier avec l’outil Internet, vous pouvez toujours remplir votre formulaire de retour sur papier. Vous devez ensuite utiliser le certificat fiscal de l’URSSAF , qui retire le chiffre d’affaires de l’entrepreneur automobile pour l’année et dont le montant doit être transféré directement sur la base de la forme de revenu supplémentaire des professions indépendantes 2042-C-PRO. ⚠️ Attention, il reste encore à supposer que les seuils de chiffre d’affaires atteints l’année précédente ne dépassent pas 20 700 euros pour les entreprises et des activités d’hébergement et 8 300 euros pour les services et services libéraux couverts par le BIC et le BNC.

La déclaration de l’Urssaf en ligne

C’est la méthode préférée pour déclarer l’URSSAF à l’autocontractant. Avec votre compte Urssaf Auto entrepreneur , vous pouvez déclarer et payer vos cotisations sociales en ligne, ainsi que pour obtenir d’autres services connexes tels que vos certificats et vos déclarations archivées.

Voici les 4 étapes (en photo) pour faire votre déclaration Urssaf :

Bien sûr, l’étape de base consiste à avoir un compte pour les entrepreneurs automobiles et non à créer un compte sur le site Web dédié. Après avoir rempli votre ID d’entrepreneur automobile

(e-mail, numéro de sécurité sociale, mot de passe). ****1Après avoir créé votre compte, accédez à la section « Déclarer et payer » avant d’accéder à la section dédiée à votre date d’expiration actuelle.

Ensuite, vous devez générer des revenus à cette fin entrer dans la zone désignée. Toutefois, sachez que votre période de déclaration minimale si vous êtes entrepreneur automobile neuve est de 90 jours à compter du début de votre entreprise.

La façon dont vous choisissez de terminer votre retour UrsafLa dernière étape consiste à continuer à payer vos cotisations. Vous pouvez le faire en une ou plusieurs. Le mode de paiement peut être effectué par téléphone ou par carte de crédit. est également importante. Vous avez deux options : Déclarer l’impôt sur le revenu ou la Classique des impôts

Avec option de libération d’impôt sur le revenu

L’entrepreneur automobile qui a opté pour le paiement de libération a déjà payé ses impôts toute l’année avec un forfait qui est à côté de ses impôts sociaux . L’avantage est que si vous déclarez vos revenus à des impôts, vous ne paierez pas une deuxième fois. Si vous respectez certaines conditions satisfait, vous pouvez choisir ce que l’on appelle le « paiement de libération » de l’impôt sur le revenu. Contrairement aux taxes conventionnelles, ce type de perception progressive des impôts permet aux entrepreneurs autonomes de payer au fur et à mesure que les ventes sont collectées. Il vous permet également de payer des cotisations de sécurité sociale en même temps.

Le paiement de libération est ouvert aux entrepreneurs indépendants dont le revenu fiscal de référence pour l’année N-2 (RFR) ne dépasse pas un certain seuil pour une partie du taux familial. Le RFR ne doit pas dépasser 27 086 euros par part du taux familial.

Taxes classiques

Ce plan s’applique à tous, sauf en tant que possibilité de payer la décharge fiscale.

Le montant de vos ventes doit être déclaré dans votre déclaration de revenus supplémentaire n° 2042 C PRO dans la section « REVENU PROFESSIONNEL DE REVENU INDUSTRIEL ET COMMERCIAL » /POUR la micro entreprise. schéma ».

Le bénéfice imposable est déterminé par l’administration fiscale qui s’applique au montant que vous avez déclaré. Frais minimum de 305€, représentant vos dépenses professionnelles.

Le tarif de vos frais forfaitaires :

71 % de l’AC lorsque vous faites une activité :

— l’achat de biens destinés à être revendus tels qu’ils sont ;

— fabrication (pour revente) de matières premières (farine, métaux, bois, céramique…)

— vente de denrées alimentaires consommées sur place

— service d’hébergement (hôtel, chambres, tourisme meublé)

50 % des ventes si vous engagez dans une autre entreprise dans le cadre du BIC (bénéfices industriels et commerciaux)

34 % du chiffre d’affaires si votre activité est libérale.

Paiement de l’impôt sur

Ce que l’autocontractant devrait être taxé déclarer :

L’entrepreneur indépendant doit indiquer les revenus de l’année civile concernant son impôt sur le revenu des particuliers . Seuls les reçus réels reçus doivent être déclarés. Vous déclarez vos reçus et non votre bénéfice forfaitaire (recettes — allocations), ce calcul est effectué directement par les autorités fiscales.

Veuillez noter que les reçus des factures émises au cours de l’année déclarée mais perçus l’année suivante sont liés au niveau de l’impôt sur le revenu de l’ année suivante.

La taxe de libération oblige les entrepreneurs indépendants à déclarer leurs revenus chaque mois ou chaque trimestre (selon le choix fait). Sur le rendement mensuel ou trimestriel des autocontractants, l’administration fiscale déduit un pourcentage supplémentaire de l’impôt sur le revenu, dont le taux varie en fonction de la nature du activité, à savoir :

  • 1 % pour les activités d’achat de biens destinés à être revendus dans l’État, la fabrication (pour la revente) de produits à partir de matières premières (farine, métaux, bois, céramique, etc.), la vente de produits alimentaires locaux consommés, les fournitures domestiques ;
  • 1,7 % pour les autres services industriels et commerciaux (BIC) ;
  • 2,2 % pour la prestation de services dans le contexte des activités libérales (BNC).

Vous devez indiquer le montant de vos gains de l’année applicable dans la zone Formulaire 2042-C PRO correspondant à votre catégorie de revenu.

Les autres domaines concernent les revenus non professionnels. Vous ne devez donc pas les utiliser pour déclarer vos revenus d’un entrepreneur indépendant .

En fonction de votre activité, vous devrez déclarer vos gains dans l’un des sujets suivants :

  • 5 Ko si vous êtes engagé dans une entreprise de vente de biens et similaires ;
  • 5KP si vous fournissez des services artisanaux ou commerciaux ou effectuez une location meublée ;

Des mesures ont été prises en janvier 2019 et entreront en vigueur en janvier 2020, y compris la réévaluation des seuils de revenus. Le projet de loi de finances 2020 prévoit de fixer ces seuils de plus de trois ans, à partir de 2020 comme suit :

  • de 170 000€ à 176 200 euros pour l’achat d’activités de revente et de logement (micro-BIC) ;
  • de 70 000€ à 72 500 euros pour les autres services commerciaux, les services de location meublés (micro-BIC) et les services libéraux (micro-BNC).

Réévaluation de la TVA :

L’exonération de la TVA exonère les entreprises de la déclaration et du paiement de la TVA sur les services ou les ventes qu’elles effectuent.

En ce qui concerne l’exemption de TVA :

  • Seuils de franchise de TVA classique : 85 800€ pour le commerce (revente) et l’offre de logements (82 800€ en 2019) et 34 400 pour les services meublés et les locataires (33 200 euros en 2019)
  • plus la franchise basée sur la TVA : 94 300€ pour l’hébergement de commerce et de livraison (91 000 euros en 2019) et 36 500€ pour les services meublés et les services de location (35 200€ en 2019).

Le régime simplifié de TVA réelle pourrait s’appliquer aux exploitants automobiles dont les revenus ne dépassent pas 818 000€ pour les activités commerciales et de fourniture de logements (789 000€ en 2019) et 247 000€ pour les services meublés et la location (238 000€ en 2019).

Exemption partielle avec demande ACRE

En 2020, ACRRE connaît des changements majeurs qui font bouger les choses pour les autocontractants. À ce jour, ACRE est ouvert à tous depuis le 1er janvier 2019. Désormais, il sera à nouveau soumis à des conditions à partir du 1er janvier 2020, à savoir : être chercheur d’emploi, bénéficiaire les minima sociaux de moins de 25 ans. En outre, les trois années précédemment transférées à l’admissibilité à l’ACCRE n’ont augmenté que d’un an.

Le taux d’exonération partielle passe également de 75 % à 2019 à 50 % en 2020, et ce taux sera régressif de 25 % au fur et à mesure que les 3 ans mentionnés précédemment seront passés. La troisième année, le taux n’est que de 10 %.

il s’agit de remplir la demande ACCRE Lorsqu’ , d’autres efforts ont été faits depuis 2019. Il n’y a qu’un seul formulaire que vous devez remplir depuis le haut. Ensuite, il faudra :

  • Dans le premier cas, vous soumettez votre demande d’ACCRE en même temps que le retour de votre entreprise,
  • dans un second cas : vous soumettez votre demande plus tard et dans les 45 jours suivant le retour de votre entreprise. Le cas échéant, vous devez spécifier votre SIRET.

Par conséquent, le fichier ACCRE ne peut être que archivé à partir du moment où vous l’avez fait, vous avez également soumis votre dossier de création d’entreprise et au plus tard 45 jours après avoir soumis votre déclaration de création ou de reprise de votre entreprise.

Show Buttons
Hide Buttons