Comment calculer un leasing dans Excel ?

Il n’est souvent pas facile de se lancer dans l’acquisition d’un véhicule, en comptant sur son propre apport. Cela dit, des financements en la matière sont existants pour vous permettre de vous offrir la voiture de vos rêves. Comment calculer un leasing dans Excel donc ? Éléments de réponse !

Calculer un leasing dans Excel : comment procéder ?

Le leasing est une pratique qui consiste en la location d’un bien immobilier ou mobilier. En effet, au terme de contrat à durée déterminée, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Soit, vous achetez le bien, soit vous prolongez l’échéance.

A lire en complément : Pourquoi externaliser la rédaction du compte rendu cse?

Toutefois, la troisième option est de retourner l’équipement. Il s’agit d’une opération qui met en relation trois parties distinctes, à savoir : le loueur, l’organisme de financement en plus de l’acquéreur.

Pour choisir un leasing, vous devez tenir compte de certains critères. Il s’agit fondamentalement du taux d’intérêt, du montant de l’acompte, de la durée du contrat, et du montant d’acquisition de la voiture. À cela peuvent être ajoutés d’autres services supplémentaires.

A lire également : Quels sont les facteurs d'évolution de l'organisation de la production ?

Pour calculer un leasing dans Excel, utilisez la fonction ci-après : Taux (npm ; vpm ; va ; vc ; type ; estimation). Les arguments de cette formule sont définis comme suit.

Npm, Vpm et Va

Exprimé en mois, Npm désigne le total des périodes de remboursement lors de l’opération. Vpm correspond au prix du paiement relatif à chacune des périodes. Sachez qu’il doit être négatif. Va par contre, notifie le prix actuel de l’automobile.

Vc et type

Vc est égal à la valeur capitalisée ; il n’est pas à appliquer dans ce cas précis. Type indique la période des paiements, soit en fin soit en début de mois. Il correspond au chiffre 0 ou 1. Retenez que si Npm, Vpm, Va sont obligatoires, Vc et Type sont facultatifs.

Leasing : quelle durée et quelles alternatives ?

Calculer un leasing dans Excel

Un leasing dure en général trois (3) à quatre (4) ans. Il vous revient en réalité de définir la durée de votre contrat. Par ailleurs, souvenez-vous que plus ce dernier sera bref (de courte durée), plus les paiements mensuels seront conséquents.

En ce qui concerne les alternatives au leasing, retenez qu’elles sont au nombre de deux (2). Il s’agit de l’abonnement automobile et la location d’un véhicule sur une longue durée (LLD).

Pour cette dernière possibilité, sachez qu’en l’adoptant vous avez à votre disposition une voiture sans pour autant réfléchir par rapport aux frais y afférents.

Pour ce qui est des abonnements automobiles, vous n’aurez qu’à effectuer votre choix de véhicule et le tour sera joué. Notez que le prix résiduel qui n’est rien d’autre que la différence entre la valeur du véhicule et le montant des amortissements doit être bien négocié.

Leasing voiture : quel coût et quels avantages ?

Il est clair que le montant d’un leasing ne peut être si avantageux par rapport au prix d’acquisition direct d’une voiture. Cela s’explique par la présence des frais annexes, les frais supplémentaires de tout genre. Ainsi, référez-vous juste à la fonction définie plus haut.

Le premier avantage du leasing est qu’il permet à tout conducteur de faire usage d’une automobile sans l’avoir acheté. Néanmoins, il peut effectuer son achat si c’est son désir. En procédant ainsi, vous avez le temps de bien vous situer sur vos préférences en termes de voiture à acquérir.

De plus, il ne s’agit pas de louer un bien dans un état dégradé. Les modèles proposés sont assez neufs. Cela vous épargnera des problèmes de maintenance et de réparation à répétition.

L’autre avantage est que vous avez le libre choix d’acheter le bien à la fin du contrat en payant la différence. Si tel n’est pas le cas, vous pouvez reconduire le contrat ou y mettre fin. Dans ce cas, veillez à ce que l’état de la voiture soit conforme à tel que c’était au moment de la location.

Il convient de retenir que pour calculer un leasing dans Excel, vous appliquerez la formule : Taux (npm ; vpm ; va ; vc ; type ; estimation). Cela dit, vous devez aussi tenir compte des modalités suivantes : le taux d’intérêt de l’emprunt, l’acompte, le prix d’achat, puis la durée du contrat.