Trouver sa voie professionnelle grâce au bilan de compétences

Choisir son orientation ou envisager une reconversion professionnelle sont des décisions importantes. Elles nécessitent une réflexion approfondie. En effet, le choix d’un métier engage non seulement votre avenir professionnel, mais aussi votre épanouissement personnel. Le bilan de compétences a été créé pour accompagner au mieux les personnes dans ces moments déterminants. Il s’agit d’un outil complet permettant d’identifier pertinemment ses capacités, ses motivations et ainsi trouver la voie la plus en adéquation avec soi. Les circonstances favorisent l’évolution des métiers est de plus en plus rapide et le changement d’orientation.

Pour qui le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences s’adresse à tous ceux souhaitant faire le point sur leur parcours professionnel et leur projet d’évolution. Il concerne en premier lieu : 

A voir aussi : Les clés d'une gestion du changement réussie en entreprise

  • les salariés dans le cadre de leur plan de formation en entreprise ; 
  • les demandeurs d’emploi en reconversion professionnelle ; 
  • les travailleurs non-salariés comme les artisans ou les commerçants. 

Sous réserve de remplir certaines conditions d’ancienneté ou de situation, ce diagnostic approfondi permet à tout public d’obtenir une aide précieuse d’un professionnel. Le   bilan de compétences au Luxembourg  permet effectivement à chacun d’y voir plus clair dans ses aspirations et compétences.

Déroulement du bilan de compétences

Le déroulement du bilan de compétences s’échelonne généralement sur plusieurs mois. Il débute par une phase d’investigation au cours de laquelle le prestataire mène des entretiens avec la personne ainsi que son entourage professionnel. Cette étape d’évaluation vise à recenser : 

Lire également : Les stratégies de communication interne incontournables pour dynamiser votre entreprise

  • les compétences acquises ; 
  • les expériences marquantes ;
  • les aspirations professionnelles. 

S’en suit une période de réflexion durant laquelle le bénéficiaire explore différentes pistes d’orientation. Il est accompagné par un psychologue du travail. Plusieurs ateliers collectifs ou individuels sont organisés pour l’aider à mieux cerner ses motivations. Il est en mesure de définir un projet pleinement épanouissant tant sur le plan personnel comme professionnel. 

Le bilan se conclue par la transmission d’un rapport détaillé présentant les conclusions du travail effectué. Dans de nombreux cas, il propose des préconisations sous forme de formation ou d’accompagnement.

Les objectifs d’un bilan de compétences  

Cette démarche poursuit plusieurs finalités clés. Il s’agit de dresser un inventaire exhaustif du bagage acquis par l’individu au fil de ses expériences scolaires et professionnelles. L’objectif est de valoriser les compétences techniques mais aussi comportementales développées. Le bilan ambitionne ensuite d’aider la personne à mieux se connaitre en explorant : 

  • ses aspirations profondes ; 
  • son rapport au travail ; 
  • ses centres d’intérêts personnels. 

En résulte une meilleure compréhension de soi qui doit déboucher sur l’élaboration d’un projet qui fasse sens. Celui-ci est en phase avec les capacités de l’individu et les réalités du marché de l’emploi. Grâce à une démarche à la fois introspective et pragmatique, le bilan vise à outiller la personne pour orienter de manière épanouissante ses choix de carrière.

Les différentes étapes du bilan

Il s’articule autour de plusieurs phases clés. L’entretien préalable a pour objectif : 

  • de présenter la démarche ; 
  • de comprendre les attentes de la personne ; 
  • de définir son projet. 

Des investigations sont ensuite menées par le prestataire, fondées sur des techniques d’évaluation diversifiées comme des entretiens d’exploration du parcours, de la personnalité ou des centres d’intérêt. Des tests de potentialité ou de motivation peuvent aussi être effectués. 

Une phase cruciale d’accompagnement individualisé débute alors, permettant d’analyser les éléments collectés et d’affiner le projet par le biais d’ateliers ou d’échanges personnalisés. 

Les aides financières existantes

Certains dispositifs permettent de financer tout ou partie du coût d’un bilan de compétences. Le Compte Personnel de Formation capitalisable tout au long de la carrière offre une somme d’argent pouvant couvrir les frais. Le salarié peut bénéficier d’un congé de formation rémunéré d’une durée de 24h minimum. 

Les régions proposent régulièrement des subventions pour accompagner les démarches de reconversion professionnelle. Ces aides s’adressent aux demandeurs d’emploi et aux travailleurs non-salariés. Grâce à ces financements mobilisables selon le profil, le bilan de compétences reste abordable financièrement pour tout public souhaitant faire le point sur son parcours et se projeter vers un nouvel objectif. Les personnes intéressées sont invitées à effectuer des recherches auprès des institutions concernées afin d’obtenir plus de renseignements.

Les résultats et les débouchés possibles  

À l’issue du bilan de compétences, plusieurs éléments concrets sont mis à disposition de la personne. Le diagnostic approfondi permet d’obtenir une validation officielle de l’ensemble de ses compétences, qu’elles soient techniques ou transversales. Sur cette base, des préconisations ciblées sont formulées en termes d’évolution professionnelle. Elles peuvent se traduire, par exemple, par des propositions de formations qualifiantes ou certifiantes. Un plan d’action personnalisé est élaboré pour définir de manière pragmatique la marche à suivre afin d’atteindre son objectif de rebond ou de développement. Ce résultat offre un cadre solide pour concrétiser ses ambitions en toute sérénité.