Comptage individuel du chauffage collectif : comment ça marche ?

Innovation de ces dernières années, le comptage individuel de chauffage collectif a été différemment accueilli par le public français. Obligatoire, il est mis en place dans toutes les copropriétés et bâtiments collectifs auxquels il s’applique.

Si sa mise en œuvre offre des résultats déjà perceptibles, la reforme en elle-même reste incomprise de certains. Les raisons de sa création, ses enjeux et son fonctionnement sont autant de points encore flou aujourd’hui. Ce guide fait la lumière sur le comptage individuel du chauffage collectif et présente comment ça marche.

A lire également : Zoom sur les services d’une agence événementielle

Les enjeux du comptage individuel du chauffage collectif

La transition énergétique vers une croissance verte fait partie des grands enjeux contemporains. C’est dans le cadre d’actions pensées pour la concrétiser que la réforme sur le chauffage individuel copropriété a vu le jour. Son objectif est de contrôler les dépenses énergétiques de ces bâtiments collectifs en ciblant le chauffage comme principal levier d’action.

Le chauffage correspond à plus de 60 % des dépenses d’énergie des ménages. En arrivant à faire baisser la consommation de chauffage, on passe donc dans une dynamique énergétique positive.

A lire également : Quel est le domaine du droit des affaires ?

Pour que les bâtiments collectifs ne restent pas en marge des efforts des maisons individuelles, une reforme d’individualisation des charges de chauffage à vu le jour. Un décompte personnel est appliqué sur la consommation collective pour identifier la consommation de chaque ménage.

Installation de dispositif de décomptage

individuel du chauffage collectif comment ça marche

Pour mettre en œuvre le comptage individuel du chauffage collectif, les copropriétés et autres établissements publics concernés s’équipent d’outils. Deux matériels indispensables sont notamment utilisés. Le premier est un outil de comptage du chauffage collectif. On l’appelle compteur de calories ou compteur calorifique.

Il s’installe à l’extérieur de la copropriété sur la boucle de chauffage. Cela rend son accès plus facile. Le deuxième outil est celui qui sert au décompte de la consommation individuelle proprement dite. Il s’agit du répartiteur de frais de chauffage. Ce précieux outil s’installe à l’intérieur des appartements. Il trouve sa place sur les radiateurs.

Cette position stratégique lui permet d’analyser et de relever les consommations de chaque ménage. Ce sont ces données qui sont ultérieurement exploitée dans le cadre du décomptage pour la détermination de la consommation individuelle de chauffage.

Répartition des charges énergétiques sur une base individuelle

Le comptage individuel du chauffage collectif est une opération qui fonctionne avec l’action commune des deux outils présentés plus haut. Le tout premier permet de définir la consommation énergétique collective du bâtiment collectif.

C’est la dépense énergétique générale qui naît de la somme de la consommation de tous les habitants de la copropriété. Le deuxième outil marque la part de consommation de chaque ménage dans la dépense collective. C’est le comptage personnel. Une répartition des charges énergétiques se fait alors dans les copropriétés et dans les bâtiments sur la base des différentes données relevées.

L’ensemble des habitants de la maison assure les 30 % des frais énergétiques. Ils sont répartis au tantième. Le 70 % des frais énergétiques sont répartis suivant le décomptage de la consommation individuelle. Les ménages avec une faible consommation payent ainsi très peu et réalisent des économies sur leurs charges énergétiques.