Le volontariat international en entreprise (VIE)

Avez-vous déjà entendu parlé du volontariat international en entreprise ou le VIE ? Pour faire simple, c’est un service civique qui permet l’exercice d’une mission à l’étranger. Vous vous en doutez : vous n’allez pas partir sans conditions. Dans cet article, faisons le point sur le volontariat international en entreprise.

Le VIE, pour qui ?

Avant de vous emballer, il est à rappeler que tout le monde ne peut pas prétendre à un VIE. Ce service civique est uniquement réservé aux jeunes ayant entre 18 et 28 ans à la date d’inscription. Ceci dit, si vous êtes à l’approche de votre 29ème anniversaire, arrangez-vous à vous inscrire le plus tôt possible pour qu’au jour du départ en mission, vous ayez encore 28 ans. Il faut avoir que le contrat VIE démarre tous les 1er du mois.

A voir aussi : Comment acheter un site internet ou une chaîne YouTube en 2021 ?

Pour le VIE, l’âge n’est pas la seule condition. Pour y prétendre, vous devez également :

  • Être de nationalité française ou un ressortissant d’un pays membre de l’Espace économique européen,
  • Être en règle par rapport aux obligations du service national de la France ou du pays d’où vous venez. Si vous êtes un ressortissant Français, on vérifiera bien que vous avez effectué votre journée de défense et de citoyenneté,
  • Profiter des droits civiques,
  • Avoir un casier judiciaire vierge.

Pour être volontaire international en entreprise, il faut également être une personne libre, c’est-à-dire que vous devez avoir du temps pour vous consacrer à 100% à la mission. Vous devez comprendre que ce séjour à l’étranger que vous permet le VIE n’est pas des vacances.

A lire en complément : Crédit Agricole Nord Est : comment ouvrir un compte bancaire pro ?

Où faire la mission ?

Vous allez partir à l’étranger, oui, mais ce sera une entreprise ou un organisme français qui vous accueillera. Il se peut également qu’on vous envoie dans une structure étrangère, mais qui est en accord de partenariat avec une entreprise française. Un organisme étranger qui est engagé dans une coopération française peut également vous recevoir, mais dans ce cas, vous allez y réaliser une mission de coopération économique.

La durée et la rémunération

Un VIE peut durer entre six mois et 24 mois. Une fois les deux années écoulées, il est possible de renouveler le VIE. Même six mois, ça peut vous paraître long, surtout si vous êtes seul dans un pays où vous ne connaissez personne. Sur la période de votre contrat, même si vous êtes en VIE, vous avez droit à des congés. Ils sont à 2,5 jours ouvrés par mois, ce qui fait quand même 25 jours si vous avez signé pour une mission de dix mois.

Rassurez-vous : vous allez quand même pouvoir mener votre petite vie, même si vous êtes volontaire. Vous allez percevoir une indemnité forfaitaire toutes les fins du mois. Il est à préciser que cette indemnité forfaitaire est non imposable. Elle comprend une partie qui est identique à tous les contrats et une autre partie qui est variable en fonction du pays où vous serez affecté et en fonction du niveau de vie local. À la fin du volontariat, vous aurez un certificat d’accomplissement du VIE.

Les démarches à réaliser

Pour partir faire du VIE, il faut s’inscrire. Préparez donc votre CV et indiquez dedans votre numéro identifiant défense si vous êtes Français. Vous pouvez par la suite vous rendre sur le site du Centre d’information sur le volontariat international. Oui, la démarche d’inscription se fait en ligne. Là, il ne faut pas que vous perdiez, car vous aurez un bouton pour la candidature au VIE ou un autre pour au VIA ou au volontariat international en administration. Suivez les indications et lorsque vous avez fini de vous inscrire, n’oubliez pas de créer un identifiant et un mot de passe. On vous communiquera par la suite une combinaison avec un V et neuf chiffres.

Lorsque votre mission est terminée, vous devez rechercher une mission. Vous devez vous focaliser sur les missions de volontariat international en entreprise. Les structures qui proposent ces types de missions recherchent des jeunes ayant des compétences en :

  • Contrôle de gestion, finances et comptabilité,
  • Commerce international,
  • Vente,
  • Mécanique et génie civil,
  • Chimie,
  • Électronique, télécommunication et informatique.

Vous avez compris : c’est vous qui devez vous activer pour trouver une mission. Lorsque votre candidature a été sélectionnée par une structure, vous aurez une date de départ de mission. Là, il faut encore passer une dernière étape, celle de la visite médicale. En effet, si vous n’êtes pas en pleine forme, vous pouvez ne pas partir en VIE. Pour cette visite, vous devez passer chez un médecin agréé par l’Agence régionale de la santé dans le mois avant votre départ. Vous devez également vous occuper des autres formalités par rapport à votre séjour à l’étranger, notamment réaliser les vaccinations nécessaires en fonction du pays de séjour.