Calcul up : comment calculer une unité de passage ?

La notion d’unité de passage, également abrégée UP est généralement présente au niveau des textes qui font référence aux évacuations dans les bâtiments qui reçoivent du public (ERP). Ainsi, dans le cas d’un incendie par exemple, il est important de faire en sorte que les personnes qui se trouvent dans l’immeuble puissent en sortir le plus rapidement possible.

Pour cela, il y a des normes à respecter ainsi que des points à prendre compte, comme le calcul de l’unité de passage. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce propos.

A lire en complément : Est-il possible de demissionner en CDD ?

La notion d’unité de passage

L’ensemble des établissements recevant du public sont définis de manière spécifique par le code de la construction. En effet, celui-ci les désigne comme des locaux, des bâtiments et enceintes au sein desquels des personnes s’y trouvent librement, ou en échange d’une participation ou d’une rétribution quelconque. Est aussi considéré un ERP selon la loi, tout bâtiment, local ou enceinte qui accueille des réunions ouvertes à tous, sur invitations payantes ou non.

L’effectif implique ainsi le public mais également les autres individus présents et qui n’ont pas d’issues spécifiques. On peut citer par exemple les lieux qui ne comptent pas d’issues de secours pour l’évacuation des employés.

A lire en complément : Comment mettre à jour les statuts d'une SARL ?

À propos de l’unité de passage

Il est important que chaque issue d’un bâtiment dispose d’une largeur minimale : c’est ce qu’on appelle unité de passage. Bien évidemment, celle-ci est définie selon le nombre de personnes susceptibles de passer par ce dégagement.

Cette unité est fixée à une largeur de 0,60 m. Toutefois, lorsqu’il s’agit de 1 UP, le chiffre par défaut sera de 0,90 m. Pour 2 UP, ce dernier passe à 1,40 m. A partir de 3 unités de passage, on multipliera le nombre d’unités par la largeur minimale (0,60m).

Le calcul de l’unité de passage

Avant d’estimer le nombre d’unités de passage nécessaires, vous devez définir au préalable le nombre d’issues obligatoires. Le calcul se fera selon la capacité d’accueil du bâtiment.

Le calcul du nombre de dégagements

Pour un effectif qui ne dépasse pas 20 personnes, une unité de passage avec un seul dégagement sera largement suffisante. Dans ce cas, vous aurez une sortie de 0,90 m. Pour un effectif estimé entre 50 et 500 personnes, il faudra deux dégagements.

Au-delà de ce nombre, vous devrez suivre des règles spécifiques. Il s’agira alors de compter un dégagement pour chaque groupe de 500 personnes supplémentaires et d’ajouter 1 au résultat obtenu.

Par exemple, pour une salle qui accueille 1550 personnes, elle devra compter 5 dégagements : les deux dégagements obligatoires pour 500 personnes, les deux autres pour 500-1500 + 1.

up comment calculer une unité de passage

Les unités de passage

Pour le calcul des unités de passage, il est très simple. Vous devrez tout simplement arrondir le nombre de personnes à la centaine supérieure. Par la suite, vous enlevez deux zéros du résultat.

Pour la même salle ayant une capacité de 1550 personnes, le nombre d’unités de passage sera alors de 16. Celles-ci devront être reparties sur les 5 dégagements. Dans ce cas, vous avez le choix entre plusieurs possibilités de combinaisons. A titre d’exemple, l’aménagement de 3 dégagements de 2 unités de passage, avec une largeur de 1,40 m chacune et 2 dégagements de 5 unités de passage avec une largeur de 3 m.

Pour précision, deux dégagements sont uniquement considérés comme distincts s’ils se trouvent à une distance de plus de 5 m l’un de l’autre.

À propos des différents types de dégagements

L’article CO 34 du règlement de sécurité définit le dégagement comme toute zone de l’enceinte facilitant le cheminement de l’évacuation des occupants. Il peut alors s’agir d’une issue, d’une porte, d’un escalier, d’une rampe, un couloir, d’une sortie, d’une zone de circulation… D’ailleurs, on retrouve un classement des différents types de dégagements, toujours par le règlement de sécurité.

  • Le dégagement normal: c’est le type de dégagement qui comprend au moins le nombre exigé par la réglementation.
  • Le dégagement de secours : il s’agit d’un dégagement qui n’est pas utilisé de manière permanente par le public. Et ce, pour des raisons d’exploitation.
  • Le dégagement accessoire: c’est un dégagement imposé dans le cas où les dégagements normaux ne sont pas judicieusement répartis exceptionnellement. La répartition se fera dans le local, le compartiment, l’étage, l’établissement ou encore le secteur.
  • Le dégagement supplémentaire: ce sont les dégagements en surnombre des versions listées ci-dessus.

Enfin, il convient de noter que les ERP sont classés en plusieurs catégories. Ces informations peuvent aussi vous être utiles dans le cadre du calcul de l’unité de passage.

  • Catégorie 1: plus de 1500 personnes,
  • Catégorie 2: entre 701 et 1500 personnes,
  • Catégorie 3: de 301 à 700 personnes,
  • Catégorie 4 : un nombre inférieur à 300 personnes,
  • Catégorie 5 : ce sont les établissements dans lesquels l’effectif n’arrive pas au seuil minimum fixé par l’article du règlement de sécurité.

La sécurité est un élément très important et cela l’est encore plus pour les issues de secours en cas de danger ou d’incendie. Savoir donc faire le calcul de l’unité de passage devient une nécessité.