Qu’est-ce que l’assurance professionnelle ?

Lorsque vous êtes un jeune entrepreneur, vous devez vous familiariser avec le milieu dès que votre entreprise est constituée. Fiscalité, régime social, assurance, tout peut vous sembler nouveau et inconnu. Il est donc légitime de se poser des questions.

Ah, justement vous vous posiez des questions sur l’assurance professionnelle ? Cet article va vous éclairer en répondant à la question « qu’est ce qu’une assurance professionnelle ? » à travers ces cinq points.

A lire également : La gestion d'entreprise, une affaire de tous

1.      L’assurance professionnelle, l’assurance pour toutes les entreprises

L’assurance professionnelle est par définition l’assurance qui va protéger votre entreprise. En effet, toutes les entreprises s’exposent à des risques au quotidien. Peu importe la taille de l’entreprise, il existe autant d’assurances professionnelles que d’entreprise.

En effet, une microentreprise composée d’un seul individu peut très bien perdre des dossiers importants de son client. Et cette perte peut avoir comme conséquence une bataille juridique avec toutes les dépenses correspondantes.

A lire également : Comment sécuriser efficacement ses locaux d’entreprise ?

Que vous soyez une TPE, une PME ou un grand groupe, votre entreprise n’est pas à l’abri d’une erreur ou d’un accident dont les conséquences portent préjudice au tiers (partenaire, client, etc.). En souscrivant à une assurance professionnelle adaptée à la taille de votre entreprise, vous serez protégé financièrement et juridiquement d’un éventuel litige. Bien évidemment, assurer votre microentreprise va coûter moins cher que d’assurer une SAS d’une centaine de collaborateurs.

2.      L’assurance professionnelle, l’assurance qui couvre toutes les activités

L’assurance professionnelle est aussi votre moyen de couvrir les activités de l’entreprise. Assurance responsabilité civile professionnelle, assurance multirisques professionnels, mutuelle santé, il existe différentes gammes de contrats d’assurance pour s’adapter à tous les professionnels. En fonction des garanties proposées par le contrat, vous aurez un niveau de protection.

Si la garantie décennale couvre les défauts de livraison d’une construction neuve dans le secteur du BTP précisément, par exemple, une assurance responsabilité civile professionnelle va couvrir toutes les fautes, erreurs ou omissions dans votre activité.

Vous devez consulter en détail les couvertures proposées par vos garanties ainsi que les plafonds. Aussi, veillez à ce que l’ensemble de vos activités soient couvert par l’assurance professionnelle et si vous exercez aussi à l’étranger, vérifiez que vos établissements hors frontières bénéficient de la couverture.

3.      L’assurance professionnelle, l’assurance obligatoire pour votre profession

Si, en général, souscrire à une assurance professionnelle n’est pas obligatoire, quelques professions sont quand même légalement tenues de disposer de certaines catégories d’assurances professionnelles. Il s’agit de métiers qui présentent des risques d’erreurs au quotidien qui peuvent porter préjudice au tiers.

Déjà évoqué précédemment, les métiers du BTP (architectes, artisans, …) doivent disposer d’une garantie décennale dans leur assurance professionnelle en plus d’une responsabilité civile professionnelle, l’assurance de base.

Les autres professions réglementées ont aussi l’obligation légale de souscrire à cette assurance RC Pro au moins. Il s’agit des professions médicales, des professions du droit (avocat, notaire…), des experts-comptables, des agents immobiliers, des agents de voyage.

4.      L’assurance professionnelle, l’assurance qui couvre vos locaux et vos données

L’assurance professionnelle est une assurance personnalisable pour chaque entreprise. Même si l’assurance de base la RC Pro est celle à laquelle les entreprises souscrivent en général, vous devez savoir qu’il est toujours recommandé de faire des comparatifs auprès d’une compagnie d’assurance de votre secteur d’activités. Ainsi, vous saurez les principaux risques que votre entreprise encourt et adapterez votre contrat en conséquence.

Si une entreprise industrielle a tout intérêt à assurer ses locaux face aux risque de sinistre comme un dégât des eaux, un incendie, etc. (des incidents qui peuvent aussi se produire dans des bureaux en passant !), un micro entrepreneur qui travaille de chez lui sur des données sensibles doit aussi prendre une assurance professionnelle pour palier à d’éventuelles cyber attaques.

5.      L’assurance professionnelle, l’assurance qui vous couvre (en tant que dirigeant)

L’assurance professionnelle n’est pas uniquement là pour couvrir les dommages sur les biens de votre entreprise. Comme il a déjà été évoqué dans les précédents points, elle a surtout été conçue pour couvrir les éventuelles fautes, erreurs ou omissions commises par vos collaborateurs… ou par vous-même.

Dans l’exercice de vos fonctions de dirigeant, certaines garanties d’une assurance professionnelle sont là pour éviter que votre patrimoine personnel ne soit touché lors du dédommagement d’un litige.