Pourquoi devenir Community manager en indépendant ?

Quel que soit le secteur d’activité, la présence sur les réseaux sociaux n’est plus une option pour les entreprises. Il s’agit d’une obligation. En effet, les habitudes de consommation ont évolué dans le temps. Avant tout achat, les internautes effectuent aujourd’hui des recherches sur internet en l’occurrence sur les réseaux sociaux.

Cela dit, une entreprise qui se veut prospère se doit de soigner son image sur les médias sociaux. C’est l’essence du métier de community manager. Véritable intermédiaire d’une marque, le community manager se charge de développer une communauté pour une entreprise sur les réseaux sociaux. Il apporte son expertise en tant que salarié d’une entreprise ou en indépendant.

A découvrir également : Quel motif pour une sanction disciplinaire ?

Quelles sont les missions d’un community manager en indépendant ?

Loin de l’imaginaire populaire qui pense qu’un community manager passe ses journées à distraire sur les réseaux sociaux, ce professionnel est investi d’une tâche bien précise. Considéré comme le porte-parole des entreprises sur les réseaux sociaux, le community manager est un véritable professionnel de la communication digitale.

Il est le garant de la réputation et de l’engagement à l’égard d’une marque sur les différents réseaux sociaux. À ce titre, plusieurs missions incombent à ce professionnel. Il s’assure de :

A voir aussi : Comment diversifier les investissements de son entreprise grâce au trading ?

  • Animer une communauté ;
  • Accroître la notoriété de l’entreprise sur les médias sociaux ;
  • Assurer la veille concurrentielle et commerciale ;
  • Construire une stratégie d’e-réputation à l’entreprise ; etc.

Vous l’aurez certainement compris, le community manager est un couteau-suisse du web. Il se sert des réseaux sociaux pour humaniser la marque et rapprocher les consommateurs d’une entreprise. Cette fonction, il l’assure en tant que salarié d’une entreprise ou en Freelance.

Quels sont les avantages d’un community manager en indépendant ?

Le métier de community manager ne s’exerce pas uniquement au sein d’une entreprise. Il est possible de se lancer en freelance et devenir nomade digital. Cette option présente d’ailleurs de nombreux avantages.

Exercer en toute autonomie

Contrairement à un salarié qui est tenu de travailler pour l’image de marque de l’entreprise pour laquelle il travaille, un community manager indépendant peut travailler pour plusieurs entreprises à la fois. Il vend son savoir-faire sur des projets diversifiés en acquérant ainsi d’autres compétences.

En indépendant, le community manager est aussi libre de ses mouvements. Il ne subit aucune contrainte géographique et peut travailler depuis l’autre bout du monde. Autrement dit, il exerce sa passion comme un nomade digital en choisissant travailler suivant son propre emploi du temps.

Si vous êtes tenté de vous lancer dans le community management, découvrez à cette source les informations sur le nomadisme digital.

Accroître ses revenus mensuels

Il y a bien évidemment des avantages économiques à exercer le métier de community manager en freelance. En effet, grâce à sa possibilité de choisir lui-même ses missions, le professionnel est libre de choisir les projets les plus rentables. Il fixe ses honoraires librement en fonction de son efficacité et de son expertise.

En plus, la rémunération de ce professionnel est non plafonnée. Avec le digital qui poursuit sa percée dans toutes les entreprises, le community manager indépendant a de forte chance de diversifier ses offres de prestation. Par ce fait, il est sûr de se générer un bon revenu à la fin du mois.