Comment vérifier la fiche de paie ?

La

A découvrir également : Comment rédiger une lettre de sollicitation ?

vérification de la paie d’un employé consiste à analyser le calcul du salaire brut, à calculer les cotisations et les cotisations. Pour ce faire, vous devez posséder les compétences et les outils d’un vrai professionnel de la paie

. Qu’est-ce qu’une lettre de paye

La paie est un document remis à un employé tous les mois. Ce document est accompagné du paiement des salaires en même temps. Il existe plusieurs façons d’émettre la paie.

Le transfert peut être effectué d’une manière réalisée sous la forme d’une poignée manuelle d’une paie imprimée. La livraison peut également être effectuée dans un coffre-fort électronique.

A voir aussi : Quelles sont les subventions pour une mairie ?

Qu’y a-t-il dans la paie

La paie a un formulaire obligatoire (le bulletin clarifié) et contient des relevés obligatoires. Mais le plus important est que la masse salariale résume les droits de tous les employés. En effet, en raison de son emploi, l’employé acquiert une protection sociale, y compris :

  • Protection saine
  • Couverture en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle
  • Droits à pension
  • Assurance chômage

Bien entendu, le rapport salarial identifie également les éléments les plus importants pour les employés.

  • récompense brute
  • Récompense nette

Par conséquent, il est nécessaire de savoir comment vérifier la masse salariale d’un employé.

Pourquoi vérifier la paie ?

Il y a trois raisons de vérifier la paie d’un employé :

  • éviter les ajustements
  • Protéger l’entreprise contre les conflits sociaux
  • Assurez-vous que les employés jouissent de leurs droits

Évitez les ajustements commerciaux en cas de vérification

Les entreprises sont régulièrement surveillées par l’URSSAF. Les organisations de rétrofacturation veillent à ce que les cotisations que l’employeur doit payer équitables sont.

Ils envoient entre autres des contrôleurs à des entreprises qui vérifient les bulletins de paie. En cas d’erreur, l’employeur doit payer non seulement le déficit, mais également payer une marge d’ajustement.

La vérification de la paie d’un employé permet d’éviter ce type de formatage.

Protéger l’entreprise contre les conflits sociaux

Une autre raison de vérifier les bulletins de paie est d’éviter les conflits sociaux. En cas d’erreur dans la masse salariale, les élus et autres représentants doivent demander des explications à l’employeur. Ces erreurs peuvent entraîner une méfiance et un climat social médiocre au sein de l’entreprise.

Assurez-vous que les employés jouissent de leurs droits

Enfin, il est légitime pour un employé d’attendre qu’il bénéficie de ses droits en relation avec le travail effectué au sein de l’entreprise.

Découvrez comment vérifier la paie d’un employé.

Comment vérifier une liste de salaires

Pour effectuer un que salarial, vous devez avoir une bonne connaissance de la gestion des salaires. Vous devez savoir comment créer une liste de salaires de A à Z, mais vous devez également pouvoir gérer un DSN et utiliser un logiciel de salaire. Cela disqualifie tout spécialiste sans masse salariale.

Voici la liste des outils que vous pouvez utiliser pour vérifier une paie :

Outils pour vérifier la paie d’un employé

Les outils permettant d’exécuter le contrôle ne sont pas disponibles pour le premier venu. Il est nécessaire de :

  • Logiciel d’administration de la paie puissant et véritablement orienté vers la paie pour recréer des bulletins de paie.
  • Une matrice Excel pour vérifier certains calculs, tels que les exemptions de cotisations de Fillon Reduction Social

De plus, une documentation professionnelle est ajoutée pour vérifier certaines applications de la loi.

Vous aurez également besoin d’une copie de la convention collective applicable à l’employé dont vous devez consulter le bulletin. Il est probable que la documentation des années précédentes soit nécessaire car les règles de traitement des salaires évoluent au fil du temps.

Voyons maintenant ce qu’il faut vérifier sur une paie.

Ce qui n’est pas vraiment utile pour vérifier une paie

Si vous avez une paie à portée de main et que vous avez l’habitude de libérer la paie tous les mois parce que vous êtes une paie, vous n’avez pas besoin de vérifier :

  • Le format de paie car tous les logiciels de paie sérieux publient des bulletins de paie compatibles et clarifiés,
  • Mentions obligatoires. La carte de paiement à personnaliser doit inclure des mentions obligatoires, mais ici aussi, avec un bon logiciel, il est standard de trouver les entrées obligatoires sur la paie.

Voici une partie de ce que vous doivent vérifier la masse salariale d’un employé.

Pour vérifier sur le formulaire de salaire : l’entreprise

Au niveau de l’entreprise, vérifiez les coordonnées de SIRET et de l’entreprise.

Il est essentiel de vérifier si l’entreprise existe. Vous pouvez rapidement effectuer une vérification sur le site Insee.

Vérifiez également si la convention collective appliquée est la bonne. Une mauvaise convention collective donne nécessairement de faux bulletins de paie.

Au niveau de l’entreprise, envisagez également de vérifier les règles d’obtention des congés payés. S’agit-il d’une acquisition de jours fériés payés en jours ouvrables ou en jours ouvrables ?

Enfin, dernier point : vérifier les effectifs de l’entreprise. Vous avez besoin de ces informations pour calculer certaines cotisations sociales, telles que la réduction générale des cotisations ou des paiements de transport.

Une fois cette vérification terminée, vous pouvez passer aux organisations sociales.

Audit des organisations sociales

La vérification des organisations sociales consiste à vérifier qu’elles sont présentes sur la lettre de salaire.

Une masse salariale sans cotisations de retraite supplémentaires n’est pas courante. De la même manière, un employé non mutuel demande de vérifier la bonne gestion des exemptions d’affiliation.

Si vous consultez un bulletin du président SAS, vérifiez la bonne gestion de l’assurance-chômage.

Contrôles à effectuer au niveau des employés

Au niveau des employés, vous devez d’abord vérifier que l’identité de l’employé dans l’ambiance est conforme à celle enregistrée au niveau du serveur DSN. Si vous le pouvez, essayez d’obtenir un BIS.

Ensuite, il est nécessaire de vérifier le respect des points suivants :

  • Droit du travail : temps de travail, conformité SMIC et calcul correct des prestations Natura
  • Droit des traités : respect de la classification dans la convention collective applicable et respect du salaire minimum conventionnel. En ce qui concerne la CCN, vous devez évidemment vérifier que l’employé perçoit les cotisations prévues dans l’accord.
  • Le contrat de travail : il semble évident de le dire, mais la masse salariale doit correspondre à ce qui est prévu dans le contrat de travail qui le relie à l’entreprise. N’oubliez pas de prendre en compte les modifications apportées au contrat.
  • Utilisation : Si l’utilisation est en vigueur dans l’entreprise, cette dernière doit être convertie en paie. Par exemple, s’il est habituel dans l’entreprise de payer un 13e mois, vous devez vérifier si le montant est inscrit sur la masse salariale. Sinon, la paie est fausse.

Derniers points à vérifier : Calculs de salaire.

Vous ne pouvez pas vérifier la paie sans le vérifier les calculs de salaire. Vous devez vérifier au moins :

  • Salaire brut
  • Cotisations sociales des employés
  • Cotisations sociales pour employeurs

Salaire brut de la masse salariale

Vous devez vérifier que le temps de travail mensuel est correctement respecté. Pour rappel, la majorité des employés ont leur temps de travail mensuel sur une liste de paie. Temps de travail hebdomadaire* 52/12.

Le taux horaire et le fait qu’il respecte le montant spécifié dans le contrat de travail sans être inférieur au SMIC ou inférieur au salaire minimum conventionnel.

Augmentation des heures supplémentaires. Ici aussi, il faut faire attention à ne pas confondre les heures supplémentaires exceptionnelles et les heures supplémentaires structurelles. Les frais de référence des heures structurelles ne sont pas les mêmes que ceux des heures exceptionnelles.

Appréciation des absences. C’est probablement le point le plus sensible dans les registres de paie. Je ne sais pas si la déduction des absences sera effectué selon la méthode des heures réelles en cas de départ pendant le mois.

Vérifiez les cotisations sociales des employés

Si les cotisations sociales de l’employé sont incorrectes, le salaire net versé à l’employé est incorrect. Voici quelques points de vigilance :

  • La présence d’organisations sociales
  • Les taux de cotisation et, surtout, la répartition des dépenses entre l’employeur et l’employé
  • Calcul net des taxes
  • Calcul du CSG CRDS
  • La bonne déduction des effets de restaurant lors de la distribution au sein de l’entreprise

Cotisations employeurs

Enfin, pour vérifier la masse salariale d’un employé, assurez-vous que le calcul des cotisations patronales est équitable. Parce qu’un calcul incorrect des cotisations entraînera un ajustement en cas de contrôle de l’URSSAF. Sans oublier que certaines cotisations patronales affectent le salaire net, le salaire d’impôt net et le CSG.

Sur ce point, soyez vigilant quant aux exemptions du type de réduction générale de la contribution (Ex-Fillon), TEPA et de toutes les contributions liées à la main-d’œuvre de l’entreprise (FNAL, paiement de transport, formation professionnelle, etc.).

La paie est une transaction et si vous souhaitez vérifier la paie d’un employé, vous devez consulter un véritable administrateur de la paie.

Pour connaître la paie : https://anthony.systeme.io/55870e8f

Vous aimerez également :

Show Buttons
Hide Buttons