Comment reconnaitre un incubateur à succès ?

Un incubateur d’entreprise est aujourd’hui très sollicité par les entreprises en démarrage pour s’établir le plus tôt possible.

Il s’agit, en effet, d’un programme où les startups et les entrepreneurs peuvent développer leurs idées et mettre en place leur business. Mais comment reconnaître un incubateur à succès ? Voici les critères essentiels à prendre en compte.

A lire en complément : Caisse d'Epargne aquitaine Poitou-Charentes : comment ouvrir un compte bancaire pro ?

Comprendre ce qu’est un incubateur

Afin de reconnaître un incubateur à succès, il est important de bien comprendre ses missions. En effet, il existe différents types d’incubateurs avec des objectifs différents.

Un incubateur d’entreprise peut être une structure publique ou privée qui accompagne les porteurs de projet dans la mise en place de celui-ci. L’incubation concerne ainsi un programme visant à découvrir les méthodes pour réussir son business.

A lire en complément : Où acheter cartes cadeau Ikea ?

Il existe différents types d’incubateurs, regroupés dans six catégories, dont :

  • les commanditaires : qui regroupent les institutions publiques et grandes entreprises (Collectivités locales ou régionales, États, départements ministériels, Chambres de Commerce et d’Industrie, Association, etc.) ;
  • les missions et objectifs : incubateur pour la création d’emploi, le transfert et la mise en valeur de technologies, la promotion de certains secteurs d’activité, etc. ;
  • les incubateurs selon le projet : ceux qui sont généralistes ou qui se spécialisent sur un projet ou cible spécifique ;
  • les services offerts (service de base, service de conseils, gestion, etc.) ;
  • le modèle de financement : service basé sur le mode de financement comme le sponsoring, les subventions de toutes formes (en argent ou en nature), etc. ;
  • le contexte : la zone géographique d’intervention.

En fait, ils sont classés en fonction des modèles de projet ou de la situation de l’entreprise.

Considérer les principaux critères d’évaluation

Les critères d’évaluation permettent de reconnaître un incubateur à succès. Néanmoins, ils peuvent varier en fonction des types d’incubateurs concernés.

D’ailleurs, il peut être compliqué d’évaluer un incubateur dans un domaine assez rare puisque le nombre de projets est limité.

Ainsi, dans un premier temps, il faut considérer la complexité des projets  menés par l’incubateur. Viennent ensuite la durée d’incubation et le nombre d’entrepreneurs par vague et les emplois générés.

La durée d’incubation proposée

Un incubateur de succès est reconnaissable à travers sa capacité à définir une durée d’incubation adaptée au projet et à la structure de votre entreprise.

Généralement, l’incubateur décide d’une durée plus courte si les participants sont disposés à faire des journées intensives. C’est souvent suggéré pour les entreprises qui sont à un stade plus avancé. La durée la plus courte est de 3 mois.

Mais il arrive que l’incubateur propose une durée d’incubation moins longue ou fractionnée afin de vous permettre à évoluer dans la même structure.

Il y a aussi ce qu’on appelle période post-incubation qui consiste à laisser les porteurs de projet avancer plus loin dans leur essor en testant le marché et en choisissant des options d’accélération du développement.

Dans le cas où l’entreprise est vraiment au point de départ, l’incubateur doit proposer une incubation de longue durée qui peut aller jusqu’à 18 mois.

Nombre d’entrepreneurs par promotion et nombre d’emplois générés

En général, l’incubation se déroule par vague ou promotion de porteurs de projet. Un incubateur à succès doit être capable de définir un nombre d’entrepreneurs et de start-ups qu’il peut accompagner.

En effet, comme dans les cours à l’école, un surnombre d’élèves dans une classe peut nuire à l’enseignement puisqu’un professeur ne sera pas apte à les suivre un par un. Il en est de même pour l’incubation.

En fait, un incubateur à succès doit avoir le temps de suivre chaque participant, proposer des coachings individuels. Sinon, il y a aussi d’autres contextes où le suivi peut se faire en petit groupe.

Le but étant d’offrir à tout le monde les meilleures chances de réussite. De ce fait, il faut être attentif aux nombres de places proposés par l’incubateur et son secteur d’intervention.

Et effectivement, le nombre d’emplois créés est aussi un indicateur à prendre en compte. C’est peut-être l’indice le plus facile à évaluer et à trouver. C’est également le critère le plus courant.

Le réseau et l’hébergement

Un incubateur, quand il commence à connaître du succès, développe aussi un réseau. Le réseau de l’incubateur est donc un critère important puisque les entreprises et entrepreneurs peuvent bénéficier de ses contacts.

Dans un réseau, on cite les investisseurs ou partenaires financiers, les juristes, un réseau de communication et marketing, etc. En tout, une liste de contacts qui pourraient vous être utiles dans la réalisation de votre projet.

Par ailleurs, un incubateur à succès n’aura pas peur de proposer un hébergement pour chaque entreprise récente qu’il accompagne.

Notez que la création est un grand investissement et que de nombreuses start-ups sont souvent bloquées à cause du montant de cet investissement. Un prix avantageux que pourrait proposer un incubateur pourrait alléger considérablement les dépenses.

Les entreprises naissantes peuvent alors réaliser des économies plus conséquentes pour financer les autres dépenses ou pour faire développer leur activité.

En général, un hébergement proposé par un incubateur est proposé dans un local dédié, souvent partagé entre les startups qui bénéficient de cette option.